navigation

Haro sur les chômeurs ! 14 février, 2012

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Le président futur candidat (ce n’est plus qu’une question d’heure au moment où j’écris ces lignes) ne sait plus comment faire pour séduire les français. Comme il a beaucoup de mal à parler de son bilan qui s’apparente davantage à un dépôt de bilan, il « droitise » son discours et tente de nous amener sur des sujets de société qui, malgré leur importance, ne sont pas la préoccupation immédiate de nos concitoyens.

Mais la plus grosse imposture du programme qu’il annonce est bien le référendum sur le chômage. Que vient faire un référendum dans cette affaire ? Veut-on faire dire aux français que les chômeurs doivent retourner au travail ? Mais ils n’attendent que ça pour la très grande majorité d’entre eux ! Ils sont aujourd’hui près de 5 millions dans cette situation. Encore une fois, on veut montrer du doigt ceux qui abuseraient du système, vivant des minimas sociaux et du travail au noir. Il en existe, mais il sont une infime minorité et ceux que je rencontre au quotidien sont réellement dans la désarroi.

Et quel besoin d’un référendum alors que les devoirs des chômeurs ont été rappelés et amplifiés par la loi du 1er août 2008 que j’ai eu l’honneur de combattre au nom de mon groupe à l’Assemblée ? Cette loi dit qu’un chômeur ne peut pas refuser plus de 2 emplois correspondant à des « offres raisonnables » définies dans la relation avec les conseillers du pôle-emploi. Le dispositif anti-fraude existe donc. Le problème c’est que le pôle-emploi n’est pas en mesure de proposer des offres raisonnables, parce qu’aujourd’hui et depuis bientôt 40 ans, les demandeurs d’emplois sont plus nombreux que les postes à pourvoir sur le marché du travail. Les causes de ce déséquilibre sont multiples et se combinent : progrès technique, compétition mondiale, capitalisme financier sauvage faisant primer le revenu de l’actionnaire sur les salaires des travailleurs et l’investissement dans l’outil de production.

Pour les opposants que nous sommes, la résorption du chômage passe d’abord par le retour d’une croissance économique plus forte, stimulée par un meilleur partage des gains de productivité et une politique forte en matière d’innovation et de recherche. La seule réponse du candidat Sarkozy à cette ambition pour l’emploi est de faire porter aux seuls chômeurs la responsabilité du chômage en focalisant l’attention sur les offres d’emplois non pourvues. Ces dernières existent, pas question de le nier. Mais si elles ne trouvent pas preneur, il faut d’abord incriminer la médiocrité des salaires et des conditions de travail proposés ainsi que les difficultés de pôle-emploi, en raison de l’insuffisance de ses effectifs, à accompagner correctement les demandeurs d’emplois. Il est évidemment plus facile, pour un président-candidat aux abois de désigner un ennemi intérieur, que de faire comprendre la complexité de la situation économique. Facile certes, mais dangereux pour la cohésion sociale. Cette droitisation est malsaine et n’a pour seul mérite que de clarifier les choses : il y a ceux qui divisent et ceux qui rassemblent. J’ai choisi mon camp depuis longtemps.

Le Sénat passe à Gauche… 28 septembre, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Le Sénat a basculé à gauche. Et même si théoriquement cela n’entrave pas l’action gouvernementale, c’est quand même un sacré évènement et une épine dans le pied du chef de l’État.

C’est tout simplement la 1ère fois depuis sa création.

Certes ce n’était pas totalement imprévisible en raison de la forte poussée de la gauche aux dernières élections locales et nous pensions raisonnablement échouer tout près du but. Il aura fallu un coup de pouce du gouvernement lui-même qui s’est tiré 2 balles dans le pied depuis 2 ans : la réforme de la taxe professionnelle et la réforme territoriale.

Pour la première, au-delà de la perte de recettes (même momentanément compensées) c’est l’autonomie fiscale des collectivités locales qui a été restreinte. Et une collectivité qui ne maîtrise pas ses ressources est quasiment sous tutelle. Pour la deuxième, ce n’est pas tant la création même maladroite du Conseiller territorial, mélange de conseiller régional et conseiller général qui a choqué mais le nouveau découpage des territoires.

Sur le fond personne ne s’oppose à plus de coopération entre communautés de communes ou d’agglomération. C’est une nécessité absolue ressentie très fortement par nos concitoyens, l’exemple des transports étant le plus illustratif. Sur la forme et pour aller plus vite, alors même qu’il n’y a pas d’urgence, on a donné au préfet les quasi pleins-pouvoirs. C’est lui qui a capacité à proposer de nouveaux regroupements et à les imposer au bout du processus !

La décentralisation est passée par là et les élus locaux auxquels on a donné une réelle autonomie, ne comprennent pas et ceci dans la France entière, cette méthode d’un autre âge. Il n’est pas impossible que dimanche dernier au moment du vote, quelques élus a-politiques, sans étiquette aient voulu manifester leur grogne du moment.

Voilà comment une assemblée parlementaire peut basculer !

Il se pourrait que le président de la République après analyse du scrutin et du fin tacticien qu’il est, repousse la mise en œuvre de la réforme à l’après 2012 !

En ce qui concerne l’actualité parlementaire , elle est plutôt calme. En dehors des budgets de l’État et de la Sécurité Sociale ; aucune réforme majeure ne pointe à l’horizon. Étonnant non ?

Revisitons les théories de Montesquieu 15 décembre, 2010

Posté par issindou dans : Points de vue , 1 commentaire

En ce début de semaine ce sont deux décisions de justice qui font l’actualité et nous avons interpellé le gouvernement sur ces deux points ce mardi.

Le 1er c’est la contestation par le Ministre de l’Intérieur de la décision de justice condamnant 7 policiers qui avaient commis, aux dires même du 1er Ministre en séance, des actes injustifiables. Il est absolument contraires à la séparation des pouvoirs qu’un quelconque Ministre conteste une décision de justice. Monsieur HORTEFEUX l’a fait avec l’intention maladroite de protéger ces policiers qui ont commis une faute lourde. Le métier de policier en Seine Saint Denis est difficile et les policiers dans leur très grande majorité sont des professionnels responsables et courageux. Mais ce sont aussi des citoyens comme les autres qui ne doivent pas échapper à la loi lorsqu’ils l’enfreignent.

La 2ème décision c’est celle du Conseil des Prud’hommes qui donne raison aux responsables d’une crèche qui avait licencié une salariée qui refusait d’enlever son voile au travail. La laïcité est un bien précieux, un véritable rempart contre un communautarisme excessif. Il est essentiel de signifier par cette décision que les établissements publics doivent respecter une totale neutralité religieuse. Chacun a bien entendu le droit de pratiquer la religion de son choix, dans des lieux décents. Mais personne ne peut l’imposer à l’autre dans les services publics. La loi de 1905 séparant l’église et l’État garde plus que jamais sa pertinence.

Dans ces deux décisions, on sent bien qu’il est de bon ton de critiquer les juges qui peuvent être taxés d’excès de clémence ou d’excès de rigueur ! La vérité, c’est qu’il faut respecter leur indépendance et leurs décisions, tant il est évident qu’il ne peut y avoir de démocratie sans séparation des pouvoirs. Montesquieu est toujours d’actualité.

Réforme des retraites : l’été sera studieux ! 10 juin, 2010

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

 A propos de la réforme des retraites, le gouvernement a une stratégie de communication très particulière. Officiellement, il n’a pris aucune position, nous expliquant dans les commissions ou dans l’hémicycle que rien n’est arrêté, qu’il continue ses consultations. En fait, il ne se passe pas un jour sans qu’un ministre ne laisse filtrer tel ou tel élément, sous forme d’un ballon d’essai qui provoque des réactions attendues.

On sait déjà depuis quelques semaines que l’âge légal sera repoussé. De combien ? Dans quel délai de mise en œuvre ? Pour l’instant rien de précis, mais le principe est acquis.

lire la suite…

Mes interrogations sur l’avenir de la Taxe Professionnelle 19 février, 2009

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Le 5 janvier dernier, le Président SARKOZY a annoncé la disparition de la Taxe Professionnelle (TP) pour 2010. Même si cette taxe fait débat depuis longtemps, aussi bien à droite qu’à gauche, cette déclaration a surpris et inquiété les élus locaux de tout bord.

Sur la forme, le moment est mal choisi. En cette période de crise, il est essentiel que les collectivités territoriales jouent un rôle anti-crise, complémentaire au plan de relance. Le Conseil Général, la Métro annoncent une accélération de leur s investissements pour ne pas laisser s’effondrer le secteur de la construction et des travaux notamment. Lorsque l’on voit que ces deux collectivités tirent l’essentiel de leurs ressources de la TP, c’est les placer dans une position anxiogène qui pourrait se traduire par de la frilosité.

lire la suite…

Travail du dimanche : c’est non ! 17 décembre, 2008

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Cette semaine arrive en lecture à l’Assemblée la proposition de loi Maillé visant « à définir les dérogations au repos dominical dans les grandes agglomérations, les zones touristiques et les commerces alimentaires ». Plusieurs centaines de citoyens m’ont exprimé, par courriel, leur opposition aux mesures qu’elle contient.

Vous trouverez ci-après le message que je leur adresse en réponse. Il s’attache à démontrer que ce projet gouvernemental est un nouvel élément de la stratégie de démantèlement du droit du travail mise en oeuvre par le gouvernement

Mais au delà même des querelles portant sur les conséquences sociales et économiques de ce texte, se pose à mon sens un véritable choix de société. J’ai, à ce niveau, la conscience d’un décalage très net entre les projets du gouvernement et de la majorité et les aspirations des français. Refusant la marchandisation du monde et le consumérisme à outrance, des compatriotes de toutes origines et de toutes conditions me disent leur attachement à une société favorisant l’essor des activités citoyennes et accordant toute sa place à la vie sociale et familiale. C’est leur message que je compte relayer dans l’hémicycle.

 

dimanche1.png

lire la suite…

Première réunion du Conseil Citoyen : de l’enthousiasme et des attentes 3 juin, 2008

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

22052008015g.jpg    

L’appétit des citoyens pour la démocr atie participative ne se dément pas et la 1ere réunion de notre petite Assemblée, organisée le 22 mai dernier, est là pour en attester. La quasi-totalité des membres choisis pour siéger dans ce conseil a répondu présent le jour J et ce sont près de 70 habitants de la 2e circonscription qui sont venus échanger avec moi autour des sujets qui font l’actualité politique au plan local comme au plan national.

Nous avons également promis d’étudier la candidature d’une dizaine d’autres citoyens qui se sont déclarés intéressés. Notre lieu de réunion comptant environ une centaine de places (Amphi 13 de l’ICM d’Echirolles), il est encore temps de postuler pour occuper les derniers strapontins  (missindou@orange.fr – 04.76.57.04.37).

Au-delà du chiffre des présents, je voudrais avant tout souligner la quantité et la richesse des questions qui ont été posées par les participants. Curieux et désireux d’apporter leur contribution au débat public sur des thèmes qu’ils avaient eux même choisis, ils ont su intervenir pour exprimer leurs convictions tout en faisant preuve d’un remarquable sens de l’écoute.

Il nous reste désormais à transformer l’essai en adaptant ce Conseil de façon à répondre aux attentes qu’il a soulevées. Choisir des thèmes plus ciblés et en réduire le nombre, cadrer davantage les débats, formuler des propositions constructives, voilà quelques réactions « à chaud » de citoyens-membres enthousiasmés par cette première réunion. Parce que ce conseil leur appartient, nous déciderons de son avenir dans la concertation. Passé l’engouement des débuts, l’adhésion et l’intérêt des citoyens pour leur Conseil dépendent plus que jamais des élans d’Imagination de Dialogue d’Ecoute et d’Explication que nous aurons pu susciter.

Michel Issindou

Conseil citoyen : Prenez la parole! 13 février, 2008

Posté par issindou dans : Points de vue , 1 commentaire

Parce qu’un député ne doit pas se couper des citoyens qui l’ont élu, il me semble essentiel d’imaginer les conditions de ce dialogue. Le «conseil citoyen» répond à cette exigence. 
Composé de 100 citoyens, ce projet est né d’une volonté exprimée lors de ma campagne, d’inscrire mon action au plus près des habitants.

lire la suite…

Candidat avec vous pour changer la vie 25 octobre, 2006

Posté par issindou dans : Points de vue , 2 commentaires

En me lançant dans l’aventure des élections législatives, je me suis posé mille questions dont la plus constante est celle-ci : si je suis élu, ne vais-je pas m’éloigner du terrain et de l’action ? Pour moi la connaissance et la pratique de cette proximité sont les préalables indispensables à la décision publique. C’est là que je puise toute mon énergie et ma motivation. C’est là que je rencontre les gens, dans une relation simple, sincère, le plus souvent confiante. C’est aussi là que se mesurent concrètement la détresse des uns, les attentes des autres. A ce moment là, on n’est pas dans le discours mais dans un face à face où chacun se livre tel qu’il est.
C’est dans ce contact permanent avec les habitants que l’on comprend vraiment les problèmes qui les préoccupent. Cela peut être des soucis immédiats de travail, de logement, de santé, de difficulté à joindre les deux bouts, de sécurité dans les quartiers ou des inquiétudes sur l’éducation ou les retraites. On le voit, les motifs d’inquiétude ne manquent pas !
C’est vrai que le mandat d’élu local est beau, sans cesse renouvelé du contact et de la proximité avec les citoyens, sans cesse dicté par l’humilité et la gravité qu’imposent le contact et, parfois, la détresse humaine.
Le mandat de député est fortement lié à ces attentes et à ces inquiétudes. Il ne peut être exercé efficacement qu’en ayant vécu cette pratique quotidienne de l’élu local. Pourquoi ? Parce que si le député n’est pas dans l’action immédiate, ce sont les lois qu’il vote qui la conditionne. La fonction législative est essentielle : comment penser, comment prendre les mesures qui répondent concrètement aux attentes de nos concitoyens ? Comment rendre la société française plus juste, plus solidaire, plus humaine ?
L’action publique, c’est la recherche permanente de l’intérêt général. Je crois qu’elle peut s’exercer avec la même efficacité et la même conviction au plan local qu’au plan national, en tant que député !
Fort de cette certitude, à 54 ans et après 12 années de travail passionnant dans ma commune de Gières et comme vice-président de la Métro, je suis fier et honoré de la confiance et de la reconnaissance que les militants socialistes de la 2ème circonscription m’ont accordé en juin dernier. Avec le sang neuf apporté par les nouveaux adhérents du Parti Socialiste, avec les fidèles, les amis et surtout avec tous ceux qui portent, en dehors d’une structure partisane, une envie de changement, je pense que nous pouvons apporter une autre conception de la politique attendue de nos concitoyens.
Il s’agit pour moi de réaffirmer les valeurs qui fondent une société (laïcité, solidarité, justice, tolérance,…) et de les décliner dans des lois adaptées aux nécessités de l’intérêt général.
Pour cela il faut gagner ! Pour cela, j’ai besoin de chacun de vous, j’ai besoin que vous exprimiez vos idées, vos conseils, votre enthousiasme et vos attentes !
Il n’y a pas de victoire sans aventure collective. Internet nous donne un moyen supplémentaire de faire partager nos valeurs, nos convictions et nos propositions à ceux qui le désirent. Sur la toile comme sur le terrain, je veux, avec vous, porter haut notre volonté de changer la vie.

 

Comité de solidarité avec l... |
Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PCF Gardez la parole à Vill...
| Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...