navigation

La 2e circo

La 2e circonscription –Territoire et population 

Un territoire laboratoire 

Contrastant avec les territoires relativement uniformes des 4e 6e 7e 8e ou 9e  c irconscriptions de l’Isère, composés pour l’essentiel de zones rurales et alpines, celui de la 2e se démarque par sa grande diversité. De manière schématique, cet espace complexe est formé de 4 grandes zones

   communes1retouch.jpg

   Une partie urbaine dense avec notamment, Saint Martin d’Hères et Echirolles, les 2ème et 3ème villes du département 

hotelvilleechirolles.jpg

Hôtel de ville d’Echirolles

  Une partie urbaine/périurbaine avec Gières, Poisat, Eybens, Bresson 

  Une partie rurale/semi rurale autour du canton de Vizille 

image033.jpg

Château de Vizille

  Une zone alpine avec la station de ski de Chamrousse. 

chamrousse1.jpg 

« Le recoin » – Chamrousse

Conséquence de cette grande hétérogénéité, la deuxième circonscription de l’Isère est concernée par l’ensemble des grandes questions de politique nationale (emploi, logement, sécurité, environnement) et fait, à ce titre, figure de « territoire laboratoire ». Les problématiques existant au sein de cet espace (i.e « les grands dossiers de la circonscription ») sont effectivement plurielles tant en ce qui concerne leurs origines que leurs enjeux. 

Les ruines de Séchilienne nous interrogent sur notre capacité à nous prémunir contre un risque naturel et ses incidences potentielles sur les populations, l’environnement et le développement économique. 

 ruinesschilienne1.jpg 

Vallée de la Romanche et ruines de Séchilienne (arrière-plan)

Au-delà de ses implications en matière de sécurité routière, le dramatique accident de la côte de Laffrey pose la question des déplacements et des modes de transport dans une circonscription saturée par l’automobile. 

  laffreypanneaux.jpg

Rampe de Laffrey 

Enfin, le mouvement de restructuration des industries chimiques présentes dans le sud grenoblois nous confronte à des préoccupations de nature économiques sociales ou environnementales. 

 arkemajarrie.jpg

Site industriel d’Arkema- Jarrie 

L’amélioration de la qualité de vie des habitants de la circonscription dépend de notre capacité à traiter ces problèmes en prenant la mesure de leur complexité et de leur diversité.   

Population – Une circonscription en pleine force de l’âge mais en proie à certaines difficultés sociales

Notre territoire compte 117 442 habitants  - 57 783 hommes et 59 659 femmes- dont 55,9% d’actifs. La part de la tranche d’âge 0/19 ans y correspond aux proportions nationales (25% de la population totale). En revanche la deuxième circonscription se singularise par un faible niveau de population âgée (21,3% au plan national contre 16,7% pour la circonscription) et, symétriquement, par un fort pourcentage de population en âge de travailler (54,0% de 20-59 ans contre 58,2%).    

Un niveau de chômage important et un emploi fragile 

La situation de l’emploi reste le gros point noir de la circonscription. On recense 7041 personnes se trouvant au chômage soit 13,1% de la  population active. Ce taux est plus important chez les femmes (15,3% contre 11,2% chez les hommes) et concerne avec plus d’acuité les 15 – 25 ans, dont 32,3% sont au chômage ce qui est supérieur de près de 10 points à la moyenne nationale. Par comparaison avec l’Isère, le contraste est encore plus saisissant puisque le département dans son ensemble enregistre seulement 6,9% de chômage en 2007, soit 6,2 points de moins que la circonscription. 

Le poids du secteur industriel qui occupe 21% de la population active, soit 4,5 points de plus qu’au plan national, est une autre particularité de la circonscription. Dans un contexte de déclin de l’emploi industriel en France il s’agit là d’un facteur d’incertitude pour l’avenir. La fermeture tristement célèbre de Poliméri qui s’est traduite par la destruction directe ou indirecte de plus de 600 postes de travail, en porte témoignage. Si la disparition de Poliméri a fragilisé le pôle chimique dans son ensemble, celui-ci continue tout de même de générer près de 3 000 emplois directs et indirects. 

Au-delà du cas particulier de la chimie, il y a lieu de veiller au maintien à long terme des grands employeurs de la circonscription que sont Hewlett Packard, Schneider Electric, Caterpillar ou Ikea. 

En ce qui concerne le secteur tertiaire (72% du total des emplois) ce sont les domaines de l’éducation, de la santé et de l’action sociale (20,4% des emplois), des services aux entreprises (15,1%) et de l’administration (12,4%) qui comptent les effectifs les plus importants. 

Le manque de logement, autre problème criant de la 2e 

La circonscription compte 112 539 personnes en résidence principale, 56 ,1% d’entre elles étant propriétaires de leur logement et 41,2 % locataires. Si le territoire compte un pourcentage de logements sociaux supérieur de près de 6 points à la moyenne nationale (21,4 % contre 15,6 %), le parc HLM dont nous disposons reste toutefois largement insuffisant au regard des besoins existants. Ce sont ainsi 8000 demandes de logement sociaux qui sont en souffrance dans les différentes communes de la circonscription (en particulier Saint Martin d’Hères et Echirolles).

Commentaires»

  1. Monsieur le deputé,

    Je suis un de vos administré dans votre circonscription mais je ne vous voit pas !!! sauf sur la carte judiciaire place vendôme alors que les problemes de votre circonscription c’est le logement et surtout l’emploi 26 % de chômage dans certains quartiers !!! Pas la carte judiciaire. Je ne vous ai pas vu au rencontre territoriale vous me dirais que vous n’avez pas le temps desolé mais quand on cumule les mandats on doit assumé j’espere que vous serez au grenelle de l’insertion. Ensuite en tant que cadre sans emploi je suis choqué de voir une personne cumulé plusieurs fonctions donc plusieurs indemnités, le minimum aurait été de vous voir faire de propositions de lois sur l’emploi c’est à dire proposer par exemples deux emplois sans charge par entreprise sauf la csg et cotisation retraites bien encadré dans le temps et en terme de modalité ou proposé quelque chose mais vous êtes tres silencieux dans ce domaine !!!!
    En terme de logement rien !!!

    Si vous n’etes pas capable d’être force de proposition laissé votre place.

    Cordialement

    Mohamed CHIKHAOUI

  2. Monsieur
    Je partage, en partie, votre point de vue sur le cumule des mandats mais il convient de ne pas faire d’amalgame.
    Cela n’est pas tant les salaires qui poseraient problèmes car à travail et responsabilité il convient d’être rémunéré en conséquence mais effectivement plus sur sa disponibilité aux habitants de sa circonscription (donc un emploi du temps réaliste).
    J’ai pu, pour ma part, rencontrer M. Issindou récemment (sous le mandat de Maire) et je ne doute pas de sa sincérité.

    Sachez que les questions que vous soulevez sont d’actualité et que je serais moi aussi attentif à son engagement d’élu mais aussi comme membre d’une opposition CONSTRUCTIVE.

    cdlt

  3. je sollicite un entretien avec notre député pour échanger avec lui sur les projets de notre entreprise: Les Deux-Ponts. Notre développement autour des supports traditionnels comme le papier continu et s’enrichi aussi depuis deux ans de nouvelles propositions tournées vers le multimédia et les supports comme l’Iphone ou Ipad et en général sur la communication interactive en 360 degrés…… A disposition pour un rendez vous. Sincèrement.

  4. Monsieur Caillat,
    Nous faisons part à Monsieur ISSINDOU de votre demande de rendez-vous et vous contactons rapidement afin de fixer une date.
    Cordialement,
    Permanence parlementaire

  5. Olivier Sambourg
    3 Grande Rue
    38320 Bresson

    A Monsieur le Député de l’Isère, 2 ième circonscription
    copie à la FRAPNA

    objet: chasse

    Monsieur le Député,
    La frange verte dont font partie les forêts de Bresson et Echirolles est interdite à touts les véhicules sauf en période de chasse aux chasseur ayant payé leurs droits.
    J’aimerai avoir votre avis sur le fait qu’une forêt trés fréquentée par les coureurs à pied, vététiste, ramasseur de châtaignes, de champignons, lieu de promenade pour les familles avec enfants, chiens puisse être également autorisée aux chasseurs en véhicules quatre quatre déguisé en paramilitaire amis avec veste et casquette fluorescente.
    Comment des chasseurs peuvent se permettre de mettre des panneaux « danger chasse en cours » à 7 km du centre d’une agglomération de 400 000 habitant, à moins de 1 km des dernières maisons de cette agglomération et d’un centre aéré.
    J’aimerai savoir combien de gardes champêtres sont affectés à la surveillance de ces gens d’arme particulièrement dangereux puisque le seul gibier qu’il peuvent trouver dans ces bois est celui qu’ils ont eux-même lâché quelques heures avant leur chasse.
    Dans l’attente de vous lire, veuillez agréer, Monsieur le Député mes salutations respectueuses

  6. Monsieur,
    Les médias annoncent une hausse de mortalité sur les routes Française. Actuellement le Gouvernement ne songe qu’à installer de nouveaux radars qui coutent de plus en plus cher afin de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’état et abaisser la vitesse à 80 km/h. Dans certains pays européen la vitesse est plus élevée mais les citoyens sont respectueux des règles et le taux de mortalité est plus bas..
    Je constate que ce n’est pas spécialement la vitesse qui tue mais l’incivilité d’un grand nombre d’usagé des voies publiques.
    Les vélos qui ne respectent pas la signalisation, les piétons qui font de même et les automobilistes qui téléphonent au volant, qui boivent et qui se droguent.
    On ne vois pas un gendarme ou un policier en ville ou en agglomération, ils sont tous derrière leur radar.
    Ne pensez-vous pas qu’il serait urgent d’intervenir auprès du ministre de l’intérieur afin que des actions soient menées . La prévention ne suffit pas, seule l’action auprès de tous les fauteurs et pas simplement les automobilistes peu encore faire baisser le nombre de morts.
    Dans l’attente de vous lire, veuillez agréer, Monsieur le Député mes salutations respectueuses

  7. Monsieur le Député,
    Il serait souhaitable d’organiser un débat public à propos du projet de loi sur le renseignement que vous avez voté (cf. http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/%28legislature%29/14/%28num%29/1109 ).
    Les associations logiciel libre, en particulier la GUILDE (cf. http://www.guilde.asso.fr/rencontres/ ) sont prêtes participer à ces débats pour informer les citoyens sur les technologies numériques.

    Au passage votre blog n’a pas besoin de 99 mouchards (ce que m’indique mon « add-on » Ghostery dans mon navigateur Firefox, cf. http://connaissances.blogs.nouvelobs.com/archive/2015/05/03/renseignements-et-connaissances-561839.html ).

    En espérant une évolution démocratique des usages numériques.

    @Aime38

Laisser un commentaire

Comité de solidarité avec l... |
Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PCF Gardez la parole à Vill...
| Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...