navigation

30 ans plus tard… 11 mai, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Le 10 mai 1981

J’ai bien sûr en mémoire cet inoubliable moment de télévision où apparaît le visage de François Mitterrand. C’est l’aboutissement d’une dizaine d’années d’espérance, après la grosse déception de 1974, où étudiant à Toulouse j’avais assisté au dernier meeting de campagne de F. Mitterrand en présence de Dalida, avec l’espoir de gagner. C’est aussi le début d’une période de progrès social, de réformes avec pêle-mêle la décentralisation, l’abolition de la peine de mort, les emplois-jeunes, les 35 heures, le RMI, la CMU, des comptes publics tenus…

Et en ce jour anniversaire, la droite dite sociale avec son porte parole Laurent Wauquiez, remet en cause le RSA qui est un bon dispositif permettant de ne pas décourager celui qui reprend une activité. Mais voilà, comme d’habitude la droite ne peut s’empêcher de tomber dans la caricature et la contre-vérité : les bénéficiaires du RSA seraient tous des fainéants qui ne veulent pas travailler et il serait financièrement plus intéressant de percevoir le RSA que de travailleur au SMIC. Ces deux affirmations sont indignes et fausses ! Qu’il y ait quelques abus, c’est sûrement vrai, mais les ériger en généralité est insultant pour tous ceux qui cherchent désespérément un travail et qui survivent plus qu’ils ne vivent, avec le RSA.

L’UMP a une fois de plus besoin de donner des gages aux électeurs tentés par le front national. Après la sécurité, l’immigration, la laïcité, voilà le social, les plus démunis qui sont pris pour cibles. Et pendant ce temps, on découvre les bonus indécents des patrons des banques françaises (4,8 M. d’euros pour le patron de la Société Générale).

En 1989, tout n’a pas été parfait, mais il y avait la volonté de plus de justice, de réduire les inégalités.
C’est cet esprit qu’il nous faudra retrouver en mai 2012 !

L’homme à la veste rouge 10 mai, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

 

Photo AFP

(Photo AFP)

Patrick ROY, « l’homme à la veste rouge », nous a quittés le 3 mai. J’en ai ressenti une immense tristesse tant Patrick a été un vrai proche pendant ces 4 années de mandat. Proche dans l’hémicycle, mais surtout proche dans sa conception de la politique. Véritable élu de terrain proche de ses administrés, il n’avait de cesse de défendre les plus démunis, disant à juste titre que les riches n’avaient pas besoin de lui.

Sa dernière véritable présence à l’Assemblée le 15 mars a été un grand moment d’émotion. Son courage face à la maladie, son amour de la vie et donc des gens ont tiré les larmes à beaucoup de collègues.

Aux obsèques à Denain, samedi dernier, j’ai pu mesurer la tristesse des denaisiens desquels il était vraiment très proche.

Adieu Patrick

Le Parlement, outil de communication du Gouvernement ! 4 mai, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Dans les prochains jours nous allons débattre d’une proposition de loi du Nouveau Centre sur le financement des plans sociaux et d’un projet de loi constitutionnelle relatif à l’équilibre des finances publiques.

Par sa proposition de loi, le Nouveau Centre enfonce des portes ouvertes ! Il s’agit, lorsqu’une entreprise met en œuvre un plan de sauvegarde de l’emploi de n’apporter l’aide de l’État que lorsque la situation de l’entreprise est mauvaise. Dans le cas contraire l’État laisserait la prise en charge du plan social à l’entreprise. Ce dispositif apparaît une évidence et, par ailleurs, existe déjà dans les textes précédents. Mais le Nouveau Centre, désireux de montrer une image plus sociale, réécrit une loi existante. C’est le type même de proposition de loi inutile qui encombre l’ordre du jour de l’Assemblée !

Le projet de loi du Gouvernement est de même nature. Il s’agit, par une loi constitutionnelle, de créer un instrument juridique nouveau qui s’imposerait aux lois de finances et de financement de la sécurité sociale. Il consisterait en l’inscription dans la Constitution du principe d’une loi-cadre de programmation pluriannuelle des finances publiques qui limiterait les prérogatives annuelles du Parlement.

Comme ce Gouvernement n’est pas en capacité depuis près de 10 ans d’assurer l’équilibre des finances publiques, il veut, maintenant que les déficits sont là, contraindre ses éventuels successeurs ! Avons-nous vraiment besoin d’une loi pour nous imposer une gestion saine ? En matière de finances publiques, assurer l’équilibre annuel des comptes relève du b.a.-ba. Et quelle force aura cette loi, même constitutionnelle, qui pourra être modifiée tous les ans par le Parlement, s’il n’est pas capable de parvenir à l’objectif de réduction ? A peu près la même force que le traité de Maastricht qui limite les déficits à 3% du PIB alors que nous en sommes pourtant à 7% !

Quelle étrange situation où le Gouvernement aux affaires depuis 9 ans et en situation d’échec invente tout à coup une loi pour s’interdire de continuer à creuser les déficits alors même qu’il a eu toutes les cartes en main pour prendre les mesures correctives ! Voilà encore une loi sans autre effet concret que d’afficher une rigueur budgétaire que l’on est incapable de mettre en œuvre !

Résurrection de la question du pouvoir d’achat ? 27 avril, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Le Président Sarkozy est passé à gauche ! Après 4 années où il n’a eu de cesse de servir les intérêts des plus riches, le voilà qui s’offusque de la distribution des dividendes ! Il veut imposer, dans des conditions encore floues, le versement d’une prime de 1000 euros aux salariés des entreprises qui continuent à augmenter le versement de dividendes à leurs actionnaires.

Dans le même temps, il donne un message inverse aux 5 millions de fonctionnaires en bloquant pour la 2ème année consécutive leur rémunération. Il y a d’ailleurs fort à parier qu’en avril prochain un coup de pouce soit octroyé ! Tout cela ne fait pas une politique salariale globale cohérente. Et ce ne sont pas les apparences contre nature du Président qui vont rendre la crédibilité qu’il a totalement perdue sur le pouvoir d’achat. « Je serai le Président du pouvoir d’achat » disait-il en 2007. 4 ans de politique à l’encontre de cette affirmation ne peuvent s’effacer par son discours tenu dans les Ardennes.

Et que dire de la nécessité de passer par la loi pour accorder une prime ! Cela devrait relever d’un accord contractuel entre partenaires sociaux. Une fois de plus la loi est utilisée pour une communication purement médiatique. Notre Président a perdu la boussole. Après ses débats ratés sur l’identité nationale et la laïcité qui n’ont fait que booster l’extrême droite, le voilà qui s’attaque à son électorat plus social qui avait cru en lui en 2007.

Une vraie girouette qui n’a plus de cap et qui n’a qu’une ambition : faire parler de lui, montrer un activisme forcené. Malheureusement pour lui, plus personne n’est dupe ! Et cela nous impose plus que jamais de démontrer la pertinence de notre projet pour redonner espoir aux Français. Car enfin, la France est un pays riche et nous pouvons faire beaucoup mieux dans la redistribution de la richesse produite.

Clarifications… 20 avril, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , 2 commentaires

J’ai manifestement agacé quelques médecins généralistes avec mon intervention dans l’hémicycle sur le problème des déserts médicaux. J’ai pris la précaution et je fais de même dans ce billet, de dire tout mon respect et mon estime pour ces praticiens qui exercent un métier ô combien essentiel pour nos concitoyens. Et c’est justement pour cela que l’on ne peut admettre la pénurie de cette médecine de premier recours dans des territoires toujours plus nombreux, essentiellement ruraux, mais pas seulement. J’ai pu choquer en rappelant le coût pour la collectivité de la longue formation des médecins (200 000 Euros) et le fait qu’ils sont rémunérés par de l’argent quasi-public : le produit des cotisations gérées par la sécurité sociale.

J’entends bien sûr les arguments qui m’ont été opposés. Ils concernent en premier lieu la liberté d’installation des médecins, qui, procédant du caractère libéral de cette profession, ne saurait être remise en cause. Le choix d’implantation ne poserait en fait aucun problème si les mesures incitatives actuelles étaient suffisamment efficaces pour assurer une répartition homogène des médecins généralistes sur le territoire. Ce n’est malheureusement pas le cas.

 

lire la suite…

Médecine générale : un prêche contre les déserts 13 avril, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , 7 commentaires

J’ai passé la nuit dernière sur une proposition de loi UMP du Sénateur Fourcade modifiant la loi Hôpital Patients Santé Territoire (HPST) votée le 21 juillet 2009. En jeu, la modification et la suppression de dispositions de cette loi en vue répondre aux pressions des professionnels de santé. Cette révision qui leur est favorable s’effectue malheureusement au détriment des patients.

En effet, la spécialité « médecine générale » n’attire plus les jeunes médecins qui s’installent de plus en plus tard et rechignent à aller en milieu rural ou dans les quartiers sensibles. On est devant une vraie pénurie de généralistes. Sans parler de contraindre, nous avons proposé de réguler afin qu’il n’y ait aucun endroit du territoire complètement abandonné. Le ministre Bertrand a démagogiquement affirmé que nous voulions fonctionnariser la médecine générale ! Il n’en est pas question dans nos propos mais comment fait-on si les incitations financières du moment ne fonctionnent pas ? Accepte t-on que des pans entiers de territoire soient délaissés, plaçant les malades dans des situations inacceptables ? La médecine est une profession libérale et doit le rester mais elle fonctionne avec de l’argent public : les cotisations sociales bien sûr, mais également le financement des cursus universitaires qui repose sur les contribuables. A ce titre, il est normal que nous soyons exigeants sur la qualité du service rendu. Le dévouement de praticiens qui travaillent souvent près de 60h par semaine n’est pas en cause. La question posée est celle des besoins de santé et des inégalités d’accès à la médecine générale. Un prêche contre les déserts médicaux que la surdité du gouvernement transforme, hélas, en prêche dans le désert…

Du coq à l’âne, une bonne nouvelle est tombée ce mercredi matin : l’annonce de l’abolition du bouclier fiscal. Une mauvaise aussi pour compenser : le relèvement des seuils de l’ISF. Au total une perte de recettes pour l’Etat avec un piètre résultat en matière de justice fiscale.

Retrouvez ici mon intervention : http://www.dailymotion.com/video/xi53s2

Les socialistes parlent projet tandis que l’UMP débat de la laïcité 6 avril, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Après plusieurs mois de réflexion, de travail, de débats, nous présentons aux français les grandes lignes de ce qui pourrait être la politique mise en œuvre en 2012 si …. Le projet a reçu un bon accueil car il est jugé crédible par ceux qui l’ont examiné. Il ne promet pas la lune mais il se situe clairement à gauche, avec des mesures crédibles, financées et de nature à modifier sensiblement les résultats désastreux du moment.

Que ce soit pour l’emploi des jeunes, la réhabilitation des services publics, la justice fiscale, la réduction des inégalités, l’encadrement des loyers…, il porte les valeurs auxquelles nous croyons.

La droite n’a pas manqué dès sa sortie de le critiquer, c’est de bonne guerre. Mais avec le bilan désastreux qu’elle présente après 4 ans de pouvoir, elle ferait bien de rester modeste dans ses critiques. En tout cas, on n’entendra plus dans l’hémicycle «vous n’avez pas de projet». Ils ont dès hier entonné leur discours préféré «vous êtes les champions des augmentations d’impôts». Nous aurons démontré à travers ce projet ambitieux mais réaliste, que la fiscalité peut être plus juste, sans augmenter l’imposition des classes moyennes mais en revenant sur les niches fiscales qui épargnent scandaleusement les plus aisés des français.

(pour aller plus loin, vous pouvez lire le projet à l’adresse suivante: http://www.parti-socialiste.fr/projet)

Et pendant ce temps, pendant que les français souffrent, l’UMP débat de la laïcité pour tenter, tant qu’il n’est pas trop tard, de récupérer les électeurs passés au Front National.

Les 26 mesures proposées ne visent qu’une seule religion, l’islam. Et si certaines peuvent paraître de bon sens, d’autres sont beaucoup plus stigmatisantes.

Hier matin, Pierre Weil, sociologue nous rappelait quels étaient les 4 piliers de ce qui fait notre pays, notre identité : la langue, une vision positive de la révolution française, le principe d’égalité et la laïcité. Voilà une affirmation qui suscite réflexion et pas à la manière de l’UMP dont le seul objectif est de contrôler, de tenir à distance et non d’intégrer. La loi de 1905 sur la laïcité est une excellente loi. Il est impératif de ne pas y toucher !

Evaluation de la loi sur la formation professionnelle 31 mars, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

http://www.dailymotion.com/video/xhwlvn

L’UMP dans la tourmente et le PS dans l’espérance ! 30 mars, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Au sortir des cantonales perdues et avant d’entrer dans l’explosif débat sur la laïcité, l’UMP est en pleine tourmente !

La guerre des chefs entre COPE et FILLON bat son plein autour de la nécessité de ce débat sur la laïcité. Ce dernier prend d’ailleurs tous les jours un format un peu plus étroit : ce ne sera finalement qu’une demi journée de travail et à l’intérieur du groupe UMP… On sent bien que ses conclusions, qui vont immanquablement tourner autour de la place de l’islam inquiètent déjà !

A vrai dire depuis dimanche soir, l’UMP ne sait plus à quel saint se vouer ! Faut-il poursuivre sur les thèmes sécurité, immigration pour récupérer les électeurs « égarés » chez Mme LE PEN ou faut-il recentrer le débat sur les sujets qui préoccupent réellement les Français « emploi-pouvoir d’achat » ?

La confusion est totale chez chez les députés qui acceptent d’en parler. En fait, ils voudraient jouer sur les 2 tableaux à la fois au risque de tout perdre !

Puissent ces division à l’UMP servir de leçon au Parti Socialiste ! Et hier Martine AUBRY a rappelé devant le groupe de députés quelques fondamentaux à respecter pour espérer gagner en 2012 :

Voilà des objectifs clairs, réaffirmés avec conviction par la Première Secrétaire, dont le rôle, au delà de sa candidature ou non aux primaires, est de rassembler le parti. Elle en a appelé notamment à l’arrêt « des petites phrases » qui font le miel des médias. La victoire en 2012 est possible mais elle passera par un(e) bon(ne) candidat(e), un projet ambitieux mais crédible et une adhésion de toute la gauche. Sinon ….

L’intervention en Lybie et les accords aux cantonales en débat 23 mars, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

La séance d’hier a été entièrement consacrée à la situation en Lybie. L’intervention française, sous mandat de l’ONU a été plutôt saluée, tant il était nécessaire de stopper la massacre des populations civiles et des courageux combattants hostiles à Kadhafi.

Pour autant, cette intervention suscite des inquiétudes. De nombreux pays et pas des moindres (Inde, Russie, Brésil, Allemagne) se montrent de plus en plus réservés. Par ailleurs, le commandement opérationnel est en train de passer sous le contrôle de l’OTAN et risque donc de heurter la ligue arabe déjà hésitante. Enfin, que va-t-il advenir réellement sur le terrain ? On sent bien, à travers les images qui nous parviennent que, malgré les bombardements qui ont provisoirement stoppé la progression des kadhafistes, le rapport des forces reste trop inégal pour espérer un retournement de situation. Une longue guerre civile semble se dessiner. En fait, la solution on la connaît : c’est le départ de Kadhafi. Aura-t’il cette lucidité ?

Sur la scène nationale, le 1er tour des élections nationales a donné des résultats satisfaisants, sans plus, pour le Parti Socialiste. Et s’il n’est pas encore temps d’en tirer des conclusions, on va avoir dimanche prochain des 2ème tours insolites avec de trop nombreuses présences de candidats du Front National . Cela me désole vraiment, tellement je reste hostile à ce parti xénophobe et raciste. Je suis également désolé par les hésitations de l’UMP quant à sa position au 2ème tour lorsque FN et PS vont s’affronter. Quelle confusion au plus haut niveau ! On entend a peu près toutes les solutions dans les couloirs de l’Assemblée. Rares sont à l’UMP les vrais républicains qui n’hésiteront pas à voter pour le candidat PS. Il faut dire que la plupart auront besoin lors des législatives de juin 2012 des suffrages des électeurs FN !

Ceci explique donc cela !….. Et c’est pas beau !

1...34567...20

Comité de solidarité avec l... |
Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PCF Gardez la parole à Vill...
| Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...