navigation

Chronique d’une majorité agacée (1) 19 octobre, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

François Hollande sera notre candidat à la présidentielle. Et si j’ai soutenu Martine Aubry avec conviction, c’est sans état d’âme et avec enthousiasme que je ferai la campagne de notre candidat. Les primaires ont été un véritable succès : une très forte participation, des débats de qualité, un ralliement sincère et immédiat de Martine Aubry au vainqueur de cette compétition interne. C’est tout cela qui agace la droite, privée de médias depuis 2 mois et qui a réagi hier par une convention ridicule, au cours de laquelle loin de présenter un projet, les participants se sont contenté de chiffrer ce qu’ils considèrent comme les futurs probables déficits du projet socialiste ! Surréaliste ! On leur répondra qu’il devraient d’abord s’attacher à combler les leurs qui sont, eux, bien réels… La dette se monte à plus de 1600 Mds Euros ! A ce propos, la commission des affaires sociales examine présentement et pendant 3 jours le financement de la sécurité sociale pour 2012. Et ce qui nous est proposé ne va pas dans le sens d’un retour à l’équilibre des comptes sociaux, qui devraient afficher l’année prochaine une perte de 14 Mds Euros. Au total, ce sont 150 Mds d’Euros de dette sociale que nous laisserons à nos enfants. Il existe pourtant des solutions pour mettre fin à cette politique irresponsable. La plus efficace serait de revenir sur une partie des exonérations de cotisations patronales.

Question au gouvernement du mardi 18 octobre 18 octobre, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , 2 commentaires

J’ai eu hier le plaisir et l’honneur de questionner le ministre Bertrand sur sa politique de santé publique. J’ai dénoncé la lente privatisation de la santé publique et les difficultés d’accès aux soins croissantes pour un nombre grandissant de nos concitoyens. Le ton très politique de la réponse masque mal une situation délicate que la droite, à court de solutions courageuses ne parvient pas à redresser.

 

http://www.dailymotion.com/video/xlrqeu

Ambiance d’entre deux tours 12 octobre, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

J’ai passé une partie de la nuit à ferrailler contre une proposition de loi nommée « simplification du droit et allègement des démarches administratives ». Ce titre évocateur donne une idée de l’enthousiasme qu’il a suscité ! Comme son nom l’indique cela consiste à « nettoyer » dans les lois antérieures ce qui est inutile, générateur de temps perdu et donc d’argent pour les entreprises. L’objectif est louable mais il est très pernicieux. Cela présume que les législateurs antérieurs ont mal travaillé puisqu’il faut tout reprendre. En fait ces simplifications vont toujours dans le même sens : facilité la vie des entreprises (c’est très bien), parfois (trop souvent) sans se préoccuper des droits des travailleurs. C’est une manière brutale de modifier à travers un texte anodin, sans consultation des syndicats, le code du travail.

Et à une heure du matin, il fallait garder toute sa vigilance !

Nous étions peu nombreux sur ce texte, sûrement parce qu’il a rebuté plus d’un mais aussi parce que l’entre-tour des primaires mobilise sur le terrain beaucoup de collègues. Les primaires ont été un succès populaire. Il n’était pas gagné d’avance de faire venir 2,7 millions de nos concitoyens. Et cela s’est remarquablement déroulé. Les Français, rassurés par la très bonne tenue des 3 débats télévisés, ont voulu choisir celui ou celle qui portera les espoirs de la gauche en avril 2012. Très bel exercice démocratique qui donnera au vainqueur une légitimité incontestable pour affronter le président sortant.

Dans les couloirs de l’assemblée et à la buvette les échanges restent calme, tant chacun a envie de poursuivre dans l’esprit serein du moment. Et c’est dans cet esprit que je confirme mon soutien à Martine Aubry que je considère comme la mieux à même de gagner en 2012 et surtout de gouverner ensuite un pays abîmé qui aura besoin du courage et de l’énergie qui la caractérise.

PLFSS 2012 : fiers du déficit ! 6 octobre, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , 1 commentaire

A la sortie du conseil des ministres de mercredi, nos 3 ministres en charge des comptes sociaux – Roselyne Bachelot, Valérie Précresse et Xavier Bertrand – sont venus faire un bel exercice d’autosatisfaction en nous présentant le budget de la sécurité sociale pour 2012.

Ils nous ont exposé avec fierté que le déficit prévisionnel ne serait que de 13,9 Mds d’Euros en 2012 contre 18,2 Mds attendus en 2011 ! Si on ne peut que se réjouir de cette inversion de tendance, il n’y a pas de quoi pavoiser devant ces chiffres. Ajoutons que la prévision 2012 est bien incertaine car construite sur une hypothèse de croissance du PIB de 1,75% alors même que tous les économistes tablent sur un maximum de 1,40%. En fait, cela fait 4 ans que les ministres successifs nous expliquent que tout va s’arranger à l’horizon 2015 !

Et que dire du déficit cumulé de la sécurité sociale qui atteint 140 Mds… Voilà une dette de fonctionnement que nous laissons aux générations futures. Tout cela parce que, depuis 4 ans, le gouvernement se refuse à prendre les mesures courageuses qui s’imposent. Ce n’est plus acceptable !

lire la suite…

Question au gouvernement du mardi 4 octobre 5 octobre, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Michel ISSINDOU a interpellé hier après-midi – lors de la séance de questions orales – le Gouvernement sur les perspectives pour les missions locales. Retrouvez ici son intervention:

http://www.dailymotion.com/video/xlhje9

Intervention en commission des affaires sociales 29 septembre, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Intervention de Michel ISSINDOU en Commission des Affaires Sociales le mercredi 21 septembre lors de l’audition de Didier MIGAUD, Président de la Cour des Comptes.

http://www.dailymotion.com/video/xldr53

Le Sénat passe à Gauche… 28 septembre, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Le Sénat a basculé à gauche. Et même si théoriquement cela n’entrave pas l’action gouvernementale, c’est quand même un sacré évènement et une épine dans le pied du chef de l’État.

C’est tout simplement la 1ère fois depuis sa création.

Certes ce n’était pas totalement imprévisible en raison de la forte poussée de la gauche aux dernières élections locales et nous pensions raisonnablement échouer tout près du but. Il aura fallu un coup de pouce du gouvernement lui-même qui s’est tiré 2 balles dans le pied depuis 2 ans : la réforme de la taxe professionnelle et la réforme territoriale.

Pour la première, au-delà de la perte de recettes (même momentanément compensées) c’est l’autonomie fiscale des collectivités locales qui a été restreinte. Et une collectivité qui ne maîtrise pas ses ressources est quasiment sous tutelle. Pour la deuxième, ce n’est pas tant la création même maladroite du Conseiller territorial, mélange de conseiller régional et conseiller général qui a choqué mais le nouveau découpage des territoires.

Sur le fond personne ne s’oppose à plus de coopération entre communautés de communes ou d’agglomération. C’est une nécessité absolue ressentie très fortement par nos concitoyens, l’exemple des transports étant le plus illustratif. Sur la forme et pour aller plus vite, alors même qu’il n’y a pas d’urgence, on a donné au préfet les quasi pleins-pouvoirs. C’est lui qui a capacité à proposer de nouveaux regroupements et à les imposer au bout du processus !

La décentralisation est passée par là et les élus locaux auxquels on a donné une réelle autonomie, ne comprennent pas et ceci dans la France entière, cette méthode d’un autre âge. Il n’est pas impossible que dimanche dernier au moment du vote, quelques élus a-politiques, sans étiquette aient voulu manifester leur grogne du moment.

Voilà comment une assemblée parlementaire peut basculer !

Il se pourrait que le président de la République après analyse du scrutin et du fin tacticien qu’il est, repousse la mise en œuvre de la réforme à l’après 2012 !

En ce qui concerne l’actualité parlementaire , elle est plutôt calme. En dehors des budgets de l’État et de la Sécurité Sociale ; aucune réforme majeure ne pointe à l’horizon. Étonnant non ?

Santé, simplification du droit du travail et primaires! 23 septembre, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Pour cause d’élections sénatoriales, l’Assemblée Nationale vit au ralenti jusqu’au mardi 27 où il sera question dans l’hémicycle de la politique du médicament. Le scandale du Médiator a révélé la nécessité d’une plus grande transparence sur ce sujet. Nous détenons le triste record européen de la consommation de médicaments sans que pour autant nous soyons en meilleure santé que nos voisins. Il y a quelque chose à regarder du côté des laboratoires pharmaceutiques qui poussent à consommer de nouveaux produits dont l’efficacité n’est pas plus avérée que les génériques !…

Par ailleurs, j’ai été choqué par un courrier reçu à la Mairie; courrier d’un cabinet de consultant qui propose aux maires de rechercher, moyennant finances, un médecin généraliste qui voudra bien s’installer dans sa commune. Voici les méthodes du moment pour lutter contre la disparition insidieuse des médecins sur l’ensemble des territoires ! Quelle misère que de constater qu’il faille en passer par là. Il est grand temps d’imposer aux jeunes médecins une installation, certes limitée dans le temps , là où la population a besoin d’eux.

Cette semaine a été marquée pour moi par la mission que m’a donné mon groupe politique à l’Assemblée de suivre une proposition de loi déposée par le groupe UMP qui vise à simplifier le droit du travail. A la lecture de ce texte, il s’avère que les simplifications n’ont rien d’anodin. Sous prétexte du louable enjeu d’améliorer le fonctionnement des petites entreprises, elles restreignent de fait le code du travail et donc les droits des travailleurs.

Pour le reste tout va bien ! Le 1er débat de la primaire socialiste s’est déroulé dans un bon climat général, n’en déplaise aux journalistes à l’affût des petites phrases. Et sur le fond le débat n’a pas manqué d’intérêt sur les enjeux du moment qu’il s’agisse de la dette grecque, française ou du nucléaire. Je ne doute pas que la responsabilité dont ont fait preuve les 6 candidats dans leurs propos, se poursuive jusqu’au 16 octobre!

Revenons aux valeurs! 14 septembre, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

L’actualité, relayée par des médias très friands, fait la part belle aux scandales en tout genre qui abiment notre République. On citera pêle-mêle : la suite de l’affaire Clearstream, les valises africaines pour financer les campagnes de l’UMP, le procès sur les emplois fictifs de la ville de Paris et les pertes de mémoire de l’ancien maire, la mise en examen de Jean-Noël Guérini, Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône (il y en a pour tout le monde!), le scandale Mediator-Servier…

Certes, les médias s’en régalent mais ils n’inventent rien ! Bien sûr ,ce n’est que l’écume des choses et je suis convaincu que la machine politico-administrative fonctionne bien dans son ensemble. Mais quand même, trop c’est trop. Il est grand temps de retrouver une République irréprochable, celle promise en 2007 par le Président de la République.

Il faudra en 2012, si par bonheur la Gauche est aux affaires, revenir à ces vraies valeurs qui ont fondé mon engagement de toujours : humilité, honnêteté, solidarité, dignité pour ne citer que celles-là. C’est en partant de cette base que l’on redonnera tout son sens à notre société, que l’on pourra affronter ensemble les problèmes qui nous sont posés et que le gouvernement n’a fait qu’aggraver : chômage, insécurité, inégalités dans le domaine de la santé ou des retraites…

Au sujet de la santé, j’ai été choqué par la publicité d’une mutuelle à la radio qui propose une réduction de 15% à ceux qui souscrivent avant une certaine date limite. Voilà qui illustre la dégradation lente et progressive de notre système de protection sociale : la santé devient un bien de consommation comme un autre, que l’on achète comme on achète une voiture, en négociant le prix !

Au rugby, pour obtenir des résultats, il faut travailler sans cesse les fondamentaux qui sont les bases incontournables du jeu. Et bien là c’est pareil, 220 ans plus tard, il faut refonder notre République sur les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité !

Les primaires citoyennes: interview sur LCI 8 septembre, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , ajouter un commentaire

Michel ISSINDOU a été interviewé ce matin lors de La Matinale de LCI sur les primaires citoyennes. Retrouvez ici la vidéo:

http://www.dailymotion.com/video/xkxzs8

12345...20

Comité de solidarité avec l... |
Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PCF Gardez la parole à Vill...
| Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...