navigation

Me connaître

 

Carte d’identité politique

Michel ISSINDOU

Né le 12 juillet 1952 à Cahors (Lot)

Circonscription d’élection : Isère (2ème)

Groupe politique : Socialiste, radical, citoyen et divers gauche

Commission : Membre de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales

Profession : Fonctionnaire de catégorie A

Suppléant : Mme Elisa Martin

Pour plus d’infos:http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/fiches_id/332384.asp

Parlementaire: une action en trois temps

Les 577 députés sont élus, pour cinq ans, au scrutin majoritaire à deux tours dans le cadre des élections législatives découpées par circonscription.

Bien qu’élu dans un cadre géographique, le député est l’élu de la nation dans son ensemble.

Le député législateur

Dans le cadre de l’examen des projets de loi du gouvernement ou dans celui de la conception d’une proposition de loi, le député fait valoir son rôle de législateur. Ainsi chaque député participe aux travaux d’une des six commissions permanentes dont il est obligatoirement membre (commission des affaires culturelles, familiales et sociales, commission des affaires étrangères, commission de la défense nationale, commission des finances, commission des lois, commission des affaires économiques). C’est là que s’effectue l’essentiel du travail d’analyse de la loi et d’examen du budget.

Le saviez-vous ? Je suis inscrit dans la commission des affaires culturelles, familiales et sociales. Actes législatifs : 10 propositions de loi cosignées et pas moins de 8 interventions en séance ou en réunions.

Le député, contrôleur de l’action du gouvernement

La procédure des questions permet aux députés d’interroger directement les ministres, soit oralement (questions au gouvernement, questions orales), soit par écrit (13 000 à 15 000 questions écrites sont ainsi publiées chaque année au Journal officiel).

Le saviez-vous ? Je participe vivement à ce contrôle parlementaire de l’action gouvernementale en posant 17 questions aux différents ministres de l’éducation nationale, du logement, du budget, de l’économie, de l’immigration ou de la culture mais aussi de l’agriculture ou de la santé.

Cependant, les commissions permanentes constituent le lieu privilégié où les députés exercent leur mission de contrôle, notamment par le biais d’auditions ou de missions d’information créées sur un thème précis.

Les députés peuvent aussi participer à des commissions d’enquête, sur la gestion d’un service public ou pour recueillir des informations sur des faits déterminés.

Le député, à l’écoute de sa circonscription

Les députés consacrent une part importante de leur semaine à leur circonscription. Le député s’efforce de trouver une solution aux problèmes qui lui sont soumis en intervenant auprès des administrations. Il est à l’écoute de ses concitoyens, qu’il accueille sur rendez-vous. Il se fait l’écho des préoccupations de ses électeurs à l’Assemblée Nationale pour faire progresser la législation et améliorer son application. Représentant de la Nation, le député doit participer aux manifestations officielles de sa circonscription. Il se préoccupe également du développement économique, social et culturel de sa circonscription, en liaison avec les autres élus, les services de l’Etat, les milieux socioprofessionnels et les associations.

Le Saviez-vous ? Mes collaborateurs et moi-même avons traité en 2008: près de 300 Dossiers individuels, plus de 30 demandes communales, près de 40 demandes d’associations et envoyé plus de 2400 courriers aux différents partenaires et citoyens.

Commentaires»

  1. Bien belle ville que celle de Cahors ,de taille humaine ,apparemment dynamique et un environnement rural de proximité qui me semble assez bien preservé .

Laisser un commentaire

Comité de solidarité avec l... |
Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PCF Gardez la parole à Vill...
| Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...