navigation

Deuil national 26 janvier, 2012

Posté par issindou dans : Points de vue , trackback

Très courte semaine à l’Assemblée car j’ai dû précipiter mon retour en raison de l’hommage rendu à Varces, en présence du Président de la République, aux 4 soldats tombés en Afghanistan. Ma présence était incontournable pour montrer à notre armée et surtout aux familles endeuillées le soutien de la Nation toute entière.

Deuil national dans Points de vue photo-dl-lisa-marcelja-300x200Photo DL/ Lisa Marcelja

Ce retour anticipé m’a privé d’un débat parlementaire sur un texte que le groupe socialiste m’avait confié la responsabilité de  suivre. Il s’agit du don de droits à congés à un collègue qui a un enfant gravement malade.
Cette proposition de loi de l’UMP part d’un bon sentiment : donner ses jours de congés ou de RTT à un collègue de l’entreprise pour qu’il assiste son enfant lors de très graves maladies. Mais ce qui peut s’apparenter à de la solidarité peut être aussi perçu comme de la charité.
En effet, le don est anonyme et bien sûr volontaire, mais une drôle d’ambiance risque de s’instaurer entre ceux qui donnent et les autres, car l’anonymat ne sera que de façade. Le grand gagnant dans l’affaire  sera l’employeur car, bien qu’il ait l’obligation de remplacer le salarié absent, il récupérera des RTT sur les donneurs.
Voilà ce que j’aurais dit si j’avais pû être le rapporteur de cette proposition pour mon groupe. Pour autant, nous ne nous opposerons pas à l’adoption de cette mesure, même si nous eussions préférés que ce sujet soit traité au travers d’une modification de dispositifs déjà existants  dans le code du travail (par exemple le congé de solidarité familiale). Une fois encore, un fait d’actualité inspire une loi d’affichage.  L’exemple en question ayant montré que le don de droits à RTT pouvait être mis en place dans le cadre de l’entreprise, il n’y avait aucune nécessité de légiférer en la matière…

Mon très court séjour à Paris m’aura quand même permis de prendre la température des couloirs de l’Assemblée. J’ai pu constater le petit moral de la droite qui contrastait avec l’enthousiasme et la sérénité du groupe socialiste. Le discours du Bourget a vraiment lancé notre compagne, en dissipant toute ambiguïté sur la stature présidentielle de François Holande ! Un très bon départ !

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Comité de solidarité avec l... |
Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PCF Gardez la parole à Vill...
| Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...