navigation

Médecine générale : un prêche contre les déserts 13 avril, 2011

Posté par issindou dans : Points de vue , trackback

J’ai passé la nuit dernière sur une proposition de loi UMP du Sénateur Fourcade modifiant la loi Hôpital Patients Santé Territoire (HPST) votée le 21 juillet 2009. En jeu, la modification et la suppression de dispositions de cette loi en vue répondre aux pressions des professionnels de santé. Cette révision qui leur est favorable s’effectue malheureusement au détriment des patients.

En effet, la spécialité « médecine générale » n’attire plus les jeunes médecins qui s’installent de plus en plus tard et rechignent à aller en milieu rural ou dans les quartiers sensibles. On est devant une vraie pénurie de généralistes. Sans parler de contraindre, nous avons proposé de réguler afin qu’il n’y ait aucun endroit du territoire complètement abandonné. Le ministre Bertrand a démagogiquement affirmé que nous voulions fonctionnariser la médecine générale ! Il n’en est pas question dans nos propos mais comment fait-on si les incitations financières du moment ne fonctionnent pas ? Accepte t-on que des pans entiers de territoire soient délaissés, plaçant les malades dans des situations inacceptables ? La médecine est une profession libérale et doit le rester mais elle fonctionne avec de l’argent public : les cotisations sociales bien sûr, mais également le financement des cursus universitaires qui repose sur les contribuables. A ce titre, il est normal que nous soyons exigeants sur la qualité du service rendu. Le dévouement de praticiens qui travaillent souvent près de 60h par semaine n’est pas en cause. La question posée est celle des besoins de santé et des inégalités d’accès à la médecine générale. Un prêche contre les déserts médicaux que la surdité du gouvernement transforme, hélas, en prêche dans le désert…

Du coq à l’âne, une bonne nouvelle est tombée ce mercredi matin : l’annonce de l’abolition du bouclier fiscal. Une mauvaise aussi pour compenser : le relèvement des seuils de l’ISF. Au total une perte de recettes pour l’Etat avec un piètre résultat en matière de justice fiscale.

Retrouvez ici mon intervention : http://www.dailymotion.com/video/xi53s2

Commentaires»

  1. Arrêtez de faire du populisme, les avocats ont aussi leur études payées par les contribuables, ils ne sont pas les larbins de politiciens opportunistes pour autant !!!!!
    Supprimez le numérus closus et vos problèmes seront solutionnées dans 12 ans !!!!!

  2. C’est un peu dur à avaler, nos études ont été financées, d’abord par nos parents, j’ai moi même travaillé pendant mes études (marié 1 enfant en fin d’études) et le reste a été financé comme n’importe quel étudiant Il semble que 60 heures par semaine ( 68 h pour ma part sans les gardes), pour vous ce n’est pas assez, mais votre parti a une responsabilité sur la désaffection des jeunes pour le « sacerdoce » qu’est la médecine de campagne (je l’ai pratiquée pendant 22 ans 24/24), en effet vous avez voulu la France des 35 heures, il ne faut pas vous etonner si les jeunes générations y ont pris gout (c’est ce qui se passe car 90% des jeunes choisissent le salariat).
    Enfin dire que c’est l’argent de la sécu qui nous fait vivre est un raccourci malhonnête, Au contraire les médecins du secteur 1 jouent le jeu, pour que la médecine soit accessible à tous, mais les préjugés sur le médecin « voleur »ont la vie dure, surtout à gauche.

    C’est la première fois que je peux répondre à un député et je vous remercie de me permettre de le faire sur votre blog.

  3. Ah, j’oubliais , votre parti parle de remettre « l’hopital au coeur du systéme » donc vous voulez défaire le parcours de soin qui semble assez logique, (1 consultation sur 100 se terminant à l’hopital), mais alors je plains l’hopital qui croulera, et qui croule déjà, sous les motifs de consultations qui n’ont rien à voir avec lui
    Donc pour vous le généraliste n’a d’intérêt que dans les desert hospitaliers si j’ai bien compris.

  4. DR VULCANO
    La France ne manque pas de médecins . Savez vous qu’il y a plus de 11 000 diplômés ( Source Syndicat MG France) qui ne sont ou ne veulent pas s’installer !!
    Le nombre de médecins recrutés dans les hôpitaux dont plus de 10 ooo diplômes dits non français a été multiplié par 4 environ sur les 10 dernières années
    La désertification rurale !! Vous avez fermé les hôpitaux dits de proximité , les petits collèges , la poste etc ..
    Pourquoi voulez vous , qu’un jeune du niveau d’un agrégé et surtout son épouse vienne travailler dans un canton de 1500 habitants et répondre à la demande de soins 24 h sur 24
    J’ai 70 ans et ait exercé en zone rurale à l’age de 24 ans , ne dormant que 2 a 3 nuit entiére par semaine , assurant seul en période de vacances à l’époque un bassin de population de plus de 5 000 habitants , assurant les accouchements à domicile , la petite traumatologie etc J’etais jeune et heureux , souvent accompagné du curé du village qui profitait de ma 2CV .
    Les temps ont changé et les jeunes aussi !!
    Bon courage

  5. Mes impots payent aussi largement l’ENA et les écoles par où vous êtes passés. Mes impots payent aussi les universités pour les avocats, les ingénieurs, les fonctionnaires qui se font aussi très rares en rural. Mes impots ont aussi payé (du temps de la nationalisation), les postes, les gares, les perceptions, les tribunaux qui ont déguerpis des campagnes… Mes impots payent le Val de Grace, les avantages divers qui vous sont octroyés à l’assemblée (agence de voyage, coiffure, resto…) J’ai l’impression que, sous couvert de jolies phrases nov-langue, vous essayez de préparer l’opinion publique à une violation du principe européen de libre installation sur le territoire de l’union, d’une violation des principes fondateurs de notre pays sur le libre établissement de ses centres d’interets et de la convention des droits de l’homme … Jean Jaures doit se retourner dans sa tombe.

    Je me souviens du travail de nuit (56 h d’affilée) en violation des principes du droit du travail payé 3 ou 4 Francs de l’heure. Des travaux de secrétariat (porter des dossiers dans des archives ou souligner des formulaires…) à Bac + 6 …Des administrations qui se défilaient en refusant de couvrir des blessures ou des piqures à l’aiguilles sur des patients suspects de virus, en argumentant que nous n’etions que des étudiants et pas des travailleurs … allons allons vous savez tout ca.

    L’alternance Gauche/Droite, depuis 30 ans, s’est fait berner par des conseillers à la pensée unique (qui vous ont formé à l’axiome : moins de médecins entrainera moins de dépenses…. alors que tous les démographistes criaient le risque). Vous vous etes largement planté. Il va bien falloir le reconnaitre un jour et faire amende honorable. Je pense qu’il y aura bcp de travail des parlementaire pour changer la haine institutionnalisée du Médecin dans toutes le strates administrative. A force d’avoir malmené le médecin, il ne veux plus se casser le bonnet à faire des efforts. On ne peux pas blamer les jeunes de ne pas prendre le risque d’installer une entreprise (cabinet) dans un lieu hostile sur le plan des services publiques, dans une législation instable car constamment changeante, dans un système sexiste et discriminatoire vis a vis des femmes medecins quand les veulent avoir des enfants, dans un système qui vous réquisitionne sciemment en violation de la loi et malgré 3 ou 4 procès ayant dit le droit, dans un système où il est impossible de voir l’horizon économique et financier à plus de 2 ou 3 ans, dans un système où les possibilités de promotion par le travail et le diplome a été méticuleusement saboté pour ‘empecher’ ces nantis de MG de s’échapper du camps de concentration de la PDS où on n’arrive pas encore à les enfermer.

    Il y a des solutions (choquante , peut être, pour la pensée unique de conseillers qui devraient être virés et punis) pour d’autres voix. J’ai bien peur, qu’arcbouté sur des dogmes et des réflexes electoralistes, on ne puisse même pas commencer ne serait ce qu’une présentation.

    Mon pays m’a clairement fait comprendre que j’allais en prendre plein la tronche. J’ai compris depuis 3 ou 4 ans maintenant que seule la fuite pourra me sauver: j’explore l’abandon complet de la profession pour la reconversion ou l’émigration puisqu’on est mieux vu ailleurs que dans son propre pays.

  6. Je suis un peu surpris d’avoir été censuré, je pense avoir été courtois, et si j’ai dit de bètises je suis pret à le reconnaitre.
    Je suis pourtant bien d’accord avec vous, il y a un problème de déficit médical dans certaines régions et cela me préoccupe aussi.

    Maintenant si les jeunes ne veulent plus travailler comme leurs ainés (pour moi en m’installant c’était une évidence qu’il fallait assurer 24/24), c’est parce que la société a changé . Les jeunes sont me semble t il beaucoup plus sensible à la qualité de vie (du temps pour la famille et les loisirs, choses sacrifiées par la génération précédente)
    Vous ne les ferez pas revenir dans les deserts médicaux s’il faut qu’ils assurent des horaires à rallonge.

    Alors fonctionnariser la médecine, pourquoi pas, mais cela risque de couter trés cher, et vous allez vous rendre compte que là ou un médecin seul fait actuellement tout le travail et se débrouille pour s’équiper, il vous faudra fournir un local, une permanence téléphonique, un secrétariat, des agents d’entretien, assurer comme à tout salarié des congés payés, de la formation continu rémunérée, des indemnités journalieres en cas de maladie et bien sure la legislation sur les accidents du travail.(choses dont nous nous passons) .

    Je pense que le médecin libéral assure un travail au meilleur cout pour la société et cela en est presque indécent (tarif de la consult au prix d’une coupe de cheveu sur laquelle nous payons 50% de charges)

    Mais le raisonnement de beaucoups de gens est le suivant: vous travaillez 60 h par semaine, ne vous plaignez pas y en a qu’on pas de boulot et puis qu’est ce que vous devez gagner comme pognon!, mais la responsabilité, la fatigue, le stress, les sacrifices familiaux, les loisirs cela ne compte pas. Heureusement que nous sommes un certain nombre à aimer notre métier et à être aussi un peu vacciné contre l’ingratitude.

    Recevez, Monsieur le député, mes salutations respectueuses.

  7. Je ne suis pas un médecin et je n’y connais rien en médecine mais je trouve qu’ Anatole a raison à propos du médecin libéral.

Laisser un commentaire

Comité de solidarité avec l... |
Luisant Pour Tous |
Collectif antilibéral de Ch... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PCF Gardez la parole à Vill...
| Tristes topiques
| Le blog de Pierre Roche : ...